fbpx
+33.6.21.52.83.65 nathalie@laugier.me

Bonjour Cher Parent Inspirant,

 

Je t’offre aujourd’hui DEUX magnifiques cadeaux ! Le premier concerne mon dossier sur :

LA COLLE FAMILIALE

Tu y trouveras pleins d’outils, d’astuces, de pépites pour fabriquer ta propre colle familiale.

Mon deuxième cadeau te fera gagner un temps précieux qui te permettra de créer et fabriquer pour ton ou tes enfants :

LE CALENDRIER DE L’AVENT FAMILIAL ET COOPÉRATIF

 

Depuis plus de 5 ans, je fais et refais ce calendrier auprès des enfants, de mes propres enfants et des parents que j’accompagne depuis plus de 6 ans.
Je t’offre des heures de recherches, de créations, de synthèse, et pleins de pépites pour vivre 25 jours avec ton enfant, pour te reconnecter à la magie de Noël, et vivre des moments uniques dont ’il se souviendra toute sa vie.

Tout d’abord, je dédie cet article à une belle et grande dame qui m’a beaucoup inspirée dans le domaine de la parentalité, une grande professionnelle et experte qui m’a formé, et avec qui je devais travailler à Montréal il y a quelques années : Francine LAVERGNE.
Elle continue de m’inspirer, là-haut dans les étoiles, une belle âme parmi d’autre, qui m’accompagne dans ma mission de vie.

La colle familiale, revisitée par mes soins, avec l’accent Canadien, kézako ?

 

Imagine ta famille idéale, et projette-toi d’ici plusieurs années, imagine tes enfants qui ont quitté le nid familial et qui sont maintenant adultes…
Avec quels souvenirs vont-ils partir ? Que vont-ils retenir des moments passés ensemble ? Avec quoi ils parleront avec plaisir lors des repas de famille ? ou avec leur compagne ou compagnon ? avec leurs propres enfants ?
Est-ce d’une maison propre ? des lessives à jour ? ou bien est-ce des moments cocooning en hiver à jouer à un jeu de société ? aux câlins du soir ? à une sortie surprise ? à un gros fou rire plein de complicité ? à une soirée où tu as essayé de jouer à un jeu de voiture sur un écran à faire essentiellement des tonneaux (oui ça sent du vécu !) ?
La colle familiale se sont tous les petits moments, les rituels passés ensemble en famille, qui vont laisser une trace dans le cœur de tes enfants et qu’ils voudront très certainement reproduire avec leurs propres enfants…. Ce sont les souvenirs où nous nous sommes sentis unis, collés, complices où, enfants, tu avais envie que le temps s’arrête. Un peu comme une photo prise sur un moment précis de ta vie familiale.
Et toi, quand tu étais petite, quels sont tes souvenirs de colle familiale ?
Il est très probable que tu les rattacheras à des moments où tes parents prenaient le temps d’être à tes côtés, pendant des vacances, au moment de Noël, lors des voyages ou week-end… des moments de rires, de plaisirs partagés, des moments joyeux ? ou des moments rares, exceptionnels, improbables….

Je me souviens d’un soir de semaine, à la Tv il y avait la « dernière séance » avec Eddy Mitchell. Mon père adorait les Western et avec mon frère et ma sœur, nous avions le droit, exceptionnellement, de regarder le film avec lui. Du coup, je me suis mise à aimer les Westerns pour pouvoir avoir ce privilège ! Nous étions souvent très excités car après le film il y avait des dessins animés type Tom et Jerry que nous attendions avec impatience. Parfois il n’y en avait qu’un et parfois cela pouvait aller jusqu’à 3 ! la grande fête !!!

Je peux dire que c’était un moment de colle familiale car nous reparlons avec plaisir de ce moment que nous aimions tous. Il y avait tous les films de Louis de Funès (j’ai pleuré à chaudes larmes à sa mort !) et ceux de Pierre Richard…
Mes z’ados bien sûr ont eu droit à tous ces films, m’enfin, c’est « la base » de la culture !!!
Et toi, qu’est-ce que tu reproduis, maintenant, avec tes propres enfants ? ou bien qu’est-ce que tu aimerais reproduire avec tes enfants ?
Quand nous avons des enfants, en tant que parents, nous devenons bien (trop) sérieux ! nous avons des responsabilités, des soucis, des peurs, des inquiétudes et nous sommes malheureusement soit dans le passé (avec tout ce que nous avons raté) soit dans le futur (en projetant tous les possibles, devançant les problèmes, avec nos peurs, nos angoisses, nos croyances)

Revenir à ICI et MAINTENANT pour être pleinement avec son enfant et à son enfant intérieur

 

Un enfant, pour se sentir aimé, a besoin de 5 langages d’amour (Gary Chapman°, tous aussi importants les uns que les autres, et puis en grandissant, certains langages seront plus importants que d’autres pour en sélectionner un ou deux dominants à l’âge adulte :

le contact physique : avec le toucher
les paroles valorisantes : positives, encourageantes ainsi que les mots tendres
les moments de qualité : avec vous, seul ou en couple, mais en présence consciente, sans votre tél, ou la Tv allumée, ou la présence d’un ami…
les cadeaux : peu importe la taille ou l’argent investi dedans, les cadeaux comprennent les dons, et les créations ou petites attentions comme un joli caillou ou coquillage trouvé, un petit bouquet de fleurs…
les services rendus : petits ou grands, dans tout ce qui lui facilitera la vie, sans aucune obligation, un service sans attente, sans retour.

 

 

Et oui, dire « je t’aime » à son enfant, parfois, ne suffit pas pour qu’il se sente aimé. Parfois j’ai des parents qu’ils me disent que bien évidemment qu’ils aiment leurs enfants et qu’ils ne vont pas leur dire tous les jours ! et bien OUI, dites-leur tous les jours que vous les aimez et vous pouvez leur dire de pleins de manières différentes.
Et vous, si votre conjoint vous dit « je t’aime » de temps en temps et pas d’autres signaux d’amour, est-ce que vous vous sentirez aimé ? dans 6 mois ? 1 an ? 3 ans ? 5 ans ? 10 ans ? 17 ans ?
J’adore « provoquer » gentiment ma grand-mère qui a 98 ans et toute sa tête et qui est d’une génération ou ce n’était pas la peine de le dire ! bien sûr que j’aime mes filles et mes arrières et arrières petits-enfants, je ne vais pas en faire tout un « patakès » comme elle dit !
J’aime lui dire que je l’aime, je lui dis au tél avant de se quitter, elle fait semblant de ne pas entendre, ou elle me dit « oui oui » mais je sais que ça va dans son cœur et quand je vais la voir toute seule, elle me dit des choses qu’elle ne dit pas à ses filles, elle se confie, pleure, me dit qu’elle est malheureuse, et j’accueille.
Quand je pars, j’adore la serrer dans mes bras et lui dire que je l’aime. Ma grand-mère, c’est toute ma vie, et c’est une petite fabrique de colle familiale à elle toute seule ! la base de la recette de la colle c’est l’AMOUR et ensuite entre la colle trop liquide ou trop sèche il va falloir tester et expérimenter ! on a tous des petites fabriques dans nos familles ou dans notre entourage très très proche.
Fais le compte sur une semaine, amuse-toi à comptabiliser le nombre de langage d’amour donné à tes enfants ou beaux enfants quand ils sont présents, et bien sûr, tu l’auras compris, en étant pleinement disponibles et présents.
Suivant leurs âges, tu peux aussi voir avec eux quels sont leurs langages d’amours préférés et y mettre des petites actions dans la semaine ou le week-end, sous forme de surprise, ou bien les provoquer si tu te rends compte qu’il n’y a pas beaucoup de langage d’amour.
Les langages d’amour font partie intégrante de la colle familiale. J’y rajouterai les ingrédients « surprise », « enthousiasme », « plaisir » « connexion », « collaboration et coopération »
Plus tu fabriqueras de la colle familiale, et plus tes enfants se sentiront aimés, en sécurité, à leur juste place, en confiance et se sentiront appartenir à une FAMILLE à part entière. Ceci est encore plus nécessaire dans la parentalité adoptive et les familles recomposées.

Une des plus grandes peurs de l’être humain, est de ne pas être aimé, quel que soit son âge

Quand le soir tu récupères ton enfant, sais-tu que 10/15 mn de temps centré sur lui, avec un câlin, un temps de « vraie » présence, de connexion, te feras gagner des heures d’autonomie et de « tranquillité » dans tout le reste de ta soirée ? C’est ce que l’on appelle remplir le réservoir affectif de son enfant. Quand je rempli le réservoir affectif de mon enfant, je fabrique aussi de la colle familiale.
Et si la colle familiale était de préparer le dîner avec toi, et de rajouter un imprévu fun et enthousiasmant comme un pliage spécial de serviette ? une bougie ? des assiettes décorées ? des fleurs ou suivant la saison des objets pris dans la nature pour mettre sur la table ?
La colle ce sont des moments forts où ton enfant aura des étoiles dans les yeux mais aussi toi, en tant que parents…des moments où ton enfant se sent aimé, acteur de la vie familiale, se sent capable, et développe ses compétences, où il a toute sa place dans la famille !
La colle familiale comprend des moments d’un parent avec son enfant mais aussi de toute la famille
La colle familiale n’a pas besoin d’un temps précis, il s’agit d’un instant, d’une situation, d’un moment et je t’invite à l’immortaliser avec des photos. Maintenant avec le tél portable c’est génial ! cela laisse un souvenir, une emprunte.
Quand mes z’ados regardent les photos sur google photos, ils adorent se voir, nous voir tous et ils se sentent aimés. Cet article m’invite à continuer de prendre des photos de notre colle familiale quand nous sommes tous les 4. Plus les enfants grandissent et moins j’ai de photos.
Une maman ou un papa, fatigué, épuisé, préoccupé, qui a du mal à « choisir ses batailles » aura du mal à être en présence avec son enfant. Elle/il sera dans le faire et pas dans l’être. On peut passer toute la journée avec son enfant et être à côté de la relation.
Ce n’est pas le temps passé qui compte mais la qualité et la présence du parent.

Si tu te sens dépassée, épuisée, que tu n’as plus la force d’être positive et enthousiaste pour tes enfants, que tu n’arrives pas à « lâcher »,  que tu souhaites tout organiser toute seule, que tu n’as plus d’étincelles quand tu observes ton enfant, que la joie et les rires ne font plus partie de ta vie de maman, que tu culpabilises de ne jamais en faire assez, de tout mener de front, d’avoir la sensation d’être seule sur un bateau qui part à la dérive… il y a de fortes chances que tu vives aujourd’hui un épuisement parental, ce qu’on appelle aussi le Burn Out Parental. Ici tu es au bon endroit et dans de bonnes mains. J’accompagne des parents depuis de nombreuses années et grâce au coaching et à l’accompagnement que je propose, je te guide avec confiance, sécurité, bienveillance et douceur, pas à pas, à l’aide d’outils efficaces et personnalisés. Je t’offre une séance pour faire le point, se connaître, et établir un programme individualisé en fonction de tes objectifs, de ce que tu souhaites changer.